Un article de Bernard Martoïa sur la dernière joute

A lire : l'article de Bernard Martoïa, président du dernier jury (joute de décembre) :


Dans l’amphithéâtre du lycée Stanislas de Paris s’est déroulée, le jeudi 2 décembre, une joute oratoire opposant deux classes préparatoires aux grandes écoles. Le thème choisi est : « Google nous rend-il idiot ? » Le jury était composé de trois personnes : un représentant de la presse écrite, Fabrice Madouas du journal Valeurs Actuelles, un représentant de l’entreprise, Matthieu Perrier, cadre chez Renault, et un représentant de l’administration, votre serviteur. 

Cette joute oratoire devant un jeune public enflammé m’a replongé, avec délice, dans une atmosphère estudiantine. Cette question ne pouvait se poser pour la génération, née en 1955, à laquelle j’appartiens. Nous n’avions aucun gadget électronique à notre disposition. Nous utilisions la vieille règle logarithmique pour effectuer des calculs. Mais personne ne peut plus esquiver la question aujourd’hui alors que le taux de fréquentation sur internet dépasse le seuil de 75% dans les pays développés. 

Par rapport à d’autres inventions, ce qui surprend est la rapidité de sa propagation dans toutes les couches de la société : à peine quelques milliers d’universitaires américains dans les années soixante-dix, des centaines de millions d’individus quarante ans plus tard...



Il a réalisé aussi une traduction de l'article de Nicolas Carr : "Ce que l'Internet fait à notre cerveau" par Nicholas Carr, The Atlantic, juillet 2008

Commentaires

Articles les plus consultés